SAUV Life : l’application qui fait des citoyens des sauveteurs relais du SAMU

En cas d’arrêt du cœur, chaque  minute qui passe représente 10% de chances de survie en moins.

La Fondation CNP Assurances est partenaire depuis un an de l’association SAUV (Savoir Agir face à l’Urgence Vécue) qui a lancé, en mars 2018, l’application collaborative de géolocalisation SAUV Life, support d’interventions citoyennes face à l’urgence médicale.
L’année 2020, marquée par la COVID-19, a nécessité d’adapter le projet initialement soutenu par la Fondation : cela s’est traduit par le déploiement des SAM-SAUV. Ce dispositif innovant, qui allie réactivité et souplesse, place le citoyen bénévole identifié via l’application SAUV Life au cœur du processus.

Dans la vidéo ci-dessous, Lionel Lamhaut, médecin urgentiste au Samu, présente l'application SAUV Life soutenue par la Fondation CNP Assurances.

Encourager l'installation de défibrillateurs

Avec plus 3 500 collectivités territoriales soutenues en dix ans et l’installation de plus 4 500 défibrillateurs, la Fondation a pleinement joué son rôle de précurseur. Par ailleurs, en application du décret du 19 décembre 2018, les  établissements recevant du public doivent obligatoirement s’équiper d’un défibrillateur. 
La Fondation a décidé de mettre fin au soutien à l’installation de défibrillateurs et ne reconduira pas son appel à projets. Elle va explorer de nouveaux programmes sur l’axe « Sauver des vies ».

Sauver des vies - Appel à projet

En 2020, après dix ans la Fondation CNP Assurances a lancé son dernier appel à projets dédié aux collectivités territoriales de moins de 10.000 habitants qui s’engagent à former la population et à promouvoir l’utilisation des défibrillateurs cardiaques.

Sauver des vies

Chaque année en France, 50 000 personnes décèdent d'un arrêt cardiaque extrahospitalier. Le taux de survie après un arrêt cardiaque ne dépasse pas les 5%.

Mais il peut atteindre 40 % dans certains pays européens où la population est formée aux gestes qui sauvent et les lieux publics davantage équipés en défibrillateurs.  En France, seuls 20 % des Français sont formés aux gestes de premiers secours.

Une intervention rapide favorisée par la connaissance des gestes de premiers secours et l’utilisation d’un défibrillateur permettraient de sauver 5 000 à 10 000 vies chaque année.
Pour en savoir plus, télécharger le rapport d'activité de la Fondation ci-dessous.

Les bons gestes face à un arrêt cardiaque