SAUV Life : l’application qui fait des citoyens des sauveteurs relais du SAMU

La Fondation CNP Assurances est partenaire, depuis 2019, de l’association SAUV (Savoir Agir face à l’Urgence Vécue) qui a lancé l’application collaborative de géolocalisation SAUV Life, support d’interventions citoyennes face à l’urgence médicale.

En 2021, la Fondation soutient le nouveau projet SAUV Life  « Citoyens de choc » issus de la communauté SAUV Life qui compte aujourd’hui 505 000 personnes. Les citoyens de choc sont formés aux gestes qui sauvent et équipés d’un défibrillateur (DAE) mobile connecté de dernière génération.

Ce dispositif, qui relève de l’intérêt général, est complémentaire aux équipements de secours présents sur les territoires : s’appuyant sur des technologies de pointe, il permet de couvrir un périmètre plus étendu et réduit les inégalités sociales.

En savoir plus sur le partenariat avec Sauv Life

Dans la vidéo ci-dessous, Lionel Lamhaut, médecin urgentiste au Samu, présente l'application SAUV Life soutenue par la Fondation CNP Assurances.

Youtube est désactivé

Autorisez le dépôt de cookies pour visionner la vidéo.

Arrêt cardiaque

Avec plus 3 500 collectivités territoriales soutenues en dix ans et l’installation de plus 4 800 défibrillateurs, la Fondation a pleinement joué son rôle de précurseur. Elle a décidé de ne pas reconduire son appel à projets pour explorer de nouveaux programmes sur l’axe « Sauver des vies ».

Dans ce contexte, deux programmes ont été votés par le conseil d’administration du 17 juin 2021 : ils visent à renforcer l’engagement citoyen et à favoriser l’inclusion de populations fragiles (personnes âgées isolées et personnes en situation de précarité). 

Ces projets portent sur le soutien à l’équipement en défibrillateurs, à la formation et à la sensibilisation aux gestes qui sauvent :
- au sein des établissements de l’association Petits Frères des Pauvres : en savoir plus
- au sein d’antennes du Secours populaire français : en savoir plus

Sauver des vies

Chaque année en France, 50 000 personnes décèdent d'un arrêt cardiaque extrahospitalier. Le taux de survie après un arrêt cardiaque ne dépasse pas les 5%.
Une intervention rapide favorisée par la connaissance des gestes de premiers secours et l’utilisation d’un défibrillateur permettraient de sauver 5 000 à 10 000 vies chaque année.

Comment réagir face à un arrêt cardiaque ?

Youtube est désactivé

Autorisez le dépôt de cookies pour visionner la vidéo.