La Fondation soutient les collectivités pour aider au financement et à l’installation des défibrillateurs dans les lieux publics, et à la sensibilisation de la population aux gestes qui sauvent de type «  Alerter, Masser, Défibriller »

Encourager l'installation de défibrillateurs

Depuis 2009, la Fondation CNP Assurances a financé l’implantation de 3 800 défibrillateurs cardiaques et la sensibilisation de la population dans plus de 2 700 collectivités territoriales pour un montant de 3,5 millions d’euros.

Appel à projets : Arrêt cardiaque

Chaque année, la Fondation CNP Assurances lance un appel à projets dédié aux collectivités territoriales qui s’engagent pour promouvoir l’utilisation des défibrillateurs cardiaques. La date limite de dépôt des dossiers de candidature pour le dernier appel à projet était le 3 mai 2019. Télécharger ci-dessous :

Sauver des vies

Chaque année en France, 40 000 à 60 000 personnes décèdent d'un arrêt cardiaque extrahospitalier. Le taux de survie après un arrêt cardiaque ne dépasse pas les 3%.

Mais il peut atteindre 40 % dans certains pays européens où la population est formée aux gestes qui sauvent et les lieux publics davantage équipés en défibrillateurs. Une intervention rapide favorisée par la connaissance des gestes de premiers secours et l’utilisation d’un défibrillateur permettraient de sauver 5 000 à 10 000 vies chaque année.
Pour en savoir plus, télécharger le rapport d'activité de la Fondation ci-dessous.

Notre action en vidéo

Focus sur... notre programme « Tous les jeunes ont du cœur »

La Fondation CNP Assurances et la Fondation AJILA se sont engagées dans le projet éducatif « Tous les jeunes ont du cœur ». Depuis 2017, grâce à ce programme, 9 000 écoliers parisiens (CM2 et 6e) ont été formés aux gestes de premier secours.

Le principe ? Au cours d’une journée d’initiation, chaque jeune reçoit un « Bob » : un mannequin individuel pour les former au massage cardiaque et à l’utilisation du défibrillateur. Les jeunes repartent avec leur mannequin chez eux et peuvent ainsi partager l’expérience vécue avec leur famille. En diffusant ensuite les bonnes pratiques acquises, chaque enfant devient un maillon de la chaîne de survie.

Le défi de cette opération : faire de la sensibilisation aux premiers secours une étape incontournable de l'apprentissage de la citoyenneté chez les jeunes.