Comment libeller un ordre ?

Assurez-vous que votre ordre comporte bien les mentions suivantes :

Le sens de l’opération, achat ou vente ;
Le nom de la valeur, son code ISIN (FR0000120222 pour CNP Assurances) et le nombre de titres ;
Le type d’ordre, cf. ci-dessous ;
Les modalités de règlement, comptant ou avec SRD (service de règlement différé, pour différer à la fin du mois le paiement des actions pour un ordre d’achat, leur cession pour un ordre de vente) ;
La date limite de validité  de l’ordre.

Toutes les informations concernant le cours de l’action CNP Assurances et ses caractéristiques sont disponibles sur la page  suivante.

Quel type d’ordre choisir ?

Vous pouvez passer vos ordres auprès de votre intermédiaire financier (banque, courtier en ligne) si vous êtes actionnaire au porteur ou au nominatif administré, ou auprès de CACEIS Corporate Trust si vous êtes actionnaire au nominatif pur.

Les ordres de Bourse les plus courants sont :

L’ordre à cours limité
Précisez le prix maximal pour un ordre d’achat ou le prix minimal pour un ordre de vente, vous êtes ainsi assuré que l’ordre sera exécuté à un prix qui vous convient.

L’ordre à la meilleure limite
Sans indication de prix, il est exécuté au plus tôt après sa réception sur le marché, au meilleur prix ; son exécution ne peut être que totale.

L’ordre au marché
Prioritaire sur tous les autres types d’ordre, mais ne comporte aucune limite de prix.

L’ordre à seuil de déclenchement
Exécuté lorsque le prix que vous avez déterminé est atteint ou dépassé.

L’ordre à plage de déclenchement
Fixez une fourchette de prix, et l’ordre est exécuté lorsque le cours de l’action se situe dans cette fourchette ; il est donc plus précis que le précédent.

Quels frais sur vos opérations ?

Les frais de courtage sont définis et perçus par votre intermédiaire financier (banque, courtier en ligne). Il s’agit des frais d’exécution des ordres de Bourse, sur lesquels s’applique une TVA à 20 %.

Les droits de garde sont également définis et perçus par votre intermédiaire financier. Ils couvrent les opérations administratives liées à la conservation de vos titres.

La taxe sur les transactions financières (TTF) s’applique sur les opérations d’achat au comptant d’actions de sociétés françaises dont la capitalisation boursière dépasse un milliard d’euros. Elle s’élève à 0,3 % du montant de l’achat.

Comment se positionner lors d’éventuelles opérations financières ?

Augmentation de capital, offre publique d’achat, offre publique de retrait… Lorsque vous êtes actionnaire d’une société réalisant une opération financière spécifique, sachez en étudier les opportunités. Un document appelé prospectus est obligatoirement publié. Il contient tous les renseignements relatifs à la société et à l’opération.

N’hésitez pas à vous intéresser de près aux conseils proposés par les analystes financiers qui suivent le titre, qui sont un élément parmi d’autres pour vous faire une idée du potentiel d’évolution d’un titre, et à contacter le service des relations avec les actionnaires pour tout renseignement sur l’opération.