C'est déjà demain

Micro-assurance au Brésil

Micro-assurance au Brésil

Paris, le 10 avril 2014

Avec un prix accessible et des modalités d’adhésion simplifiées, la micro-assurance est une protection qui vise à préserver la situation socio-économique des populations à faible revenu. Le groupe CNP Assurances a été le premier à proposer de la micro-assurance au Brésil, avec sa filiale Caixa Seguros.

 

Un pionnier en micro-assurance

L’expérience de Caixa Seguros en assurance populaire, avec environ 21 millions de produits vendus, a largement inspiré ses premières offres. Elle sait que dès la conception du produit, il faut répondre à un besoin identifié très précis.

Caixa Seguros a pris une avance décisive dans cette activité à la fois très porteuse et à forte utilité sociale, où elle détient 95 % de part de marché.

 

 

Un produit simple à comprendre, avec des services concrets

Caixa Seguros apporte aux plus pauvres une protection en cas de décès, à un prix accessible avec des modalités d’adhésion simplifiées et des couvertures adaptées.

L’assurance Amparo, qui couvre le décès du chef de famille et la perte brutale de revenu, démarre à 2,50 réals par mois (moins d’1 €), soit 30 réals par an (moins de 12 €). Le tout pour une palette de garanties qui va du coût des obsèques avec service d’assistance funéraire au versement d’une rente et d’une aide alimentaire pendant 6 à 9 mois, et jusqu’à la participation à un tirage au sort mensuel de 20 000 à 60 000 réals.

 

 

Des produits d’assurance distribués… dans des bureaux de loterie

La micro-assurance peut difficilement être distribuée dans les réseaux bancaires traditionnels. Caixa Seguros s’est montrée créative, et distribue la micro-assurance funéraire Amparo dans  les 12 500 bureaux de loterie de son partenaire Caixa Econômica Federal. Le produit est simple à comprendre, et il suffit de quelques secondes pour concrétiser la vente. Résultat : près de 220 000 contrats vendus en 2 ans.

 

 

Une solution d’avenir pour l’équilibre financier de millions de familles

On estime que les populations à faibles revenus au Brésil représentent plus de 105 millions de personnes, soit près de 60 % de la population brésilienne contre 40 % en 2004.

 

Pour eux, la micro-assurance garantit la subsistance de la famille après un coup dur, et contribue indirectement à l’équilibre microéconomique de son environnement. Grâce à elle, les dettes chez l’épicier seront acquittées, les frais d’école seront réglés, ne compromettant pas les opportunités d’ascension sociale.