Communiqué de presse

CNP Assurances Fondation - Projets 2018

 Paris, le 30 novembre 2017

Les actions de la Fondation CNP Assurances en ligne avec la Stratégie nationale de santé publique

 

La Fondation CNP Assurances poursuit sa lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé et intensifie ses actions de prévention en direction des jeunes. Ces projets 2018, approuvés par son conseil d’administration du 22 novembre dernier, sont parfaitement en ligne avec la Stratégie Nationale de Santé Publique 2018/2022 définie par le Ministère des Solidarités et de la Santé.

La Fondation CNP Assurances poursuit cette année encore ses actions en faveur de la lutte contre les inégalités sociales et territoriales de santé et de prévention auprès des jeunes en réaffirmant son soutien à Bibliothèques Sans Frontières, à la FAGE ainsi qu’à Unis-Cité.

En 2018, la communauté d’agglomération du Boulonnais, lauréate de l’appel à projets lancé en 2017 par la fondation, sera formée par son partenaire BSF (Bibliothèques Sans Frontières) à l’utilisation de l’Ideas Box Santé Fondation CNP Assurances. La médiathèque mobile en kit Ideas Box Santé Fondation CNP Assurances est destinée à sensibiliser les populations, en priorité issues des quartiers classés prioritaires, à la nécessité de préserver leur santé. Suscitant beaucoup d’intérêt, l’Ideas Box Santé Fondation CNP Assurances devrait être déployée dans d’autres agglomérations en 2018.

En 2018, la Fondation CNP Assurances a également renouvelé son soutien à la FAGE (Fédération des associations générales étudiantes) pour poursuivre l’implantation des épiceries AGORAé sur le territoire national. A la fois espaces d’échanges et de solidarité, les épiceries AGORAé sont nées en 2011 pour lutter contre la précarité étudiante et faciliter l’accès à une alimentation saine et équilibrée pour ceux dont les ressources sont limitées. Il existe aujourd’hui 15 AGORAé et 14 sont en projets. L’objectif étant de parvenir à ouvrir 30 AGORAé à horizon 2020.

Un nouveau projet pour lutter contre le mal-être des étudiants

Le conseil a, d’autre part, approuvé le soutien de la Fondation CNP Assurances à un nouveau projet de recherche-action touchant au mal-être des étudiants. Une étude de L’Observatoire de la vie étudiante 2016/2017 pointe en effet une dégradation des conditions de vie étudiantes, sources d’isolement, de mal-être et d’échec. La FAGE a ainsi souhaité enrichir ses actions de prévention autour du mal-être étudiant et construire des outils numériques et de formations adaptés.

La Fondation CNP Assurances s’est depuis 2016 associée à Unis-Cité pour bâtir le premier grand programme national dédié à la prévention des conduites à risque et à la promotion de la santé des jeunes par leurs pairs. Ce programme mis en œuvre dans 10 antennes Unis Cité a permis de réaliser

240 interventions en milieu festifs, 237 sessions d’éducation à la santé et de mobiliser 74 jeunes volontaires en Service Civique, touchant ainsi plus de 12 000 jeunes. Forte de ce bilan, Unis-Cité a proposé à la Fondation de développer ce programme rebaptisé « Les Re’pairs Santé », basé sur une éducation positive à la santé de pairs à pairs, pour la session 2017/2018.

En parallèle, la Fondation CNP Assurances poursuit son action pour l’amélioration de la prise en charge de l’arrêt cardiaque en prévoyant de soutenir l’implantation de 275 nouveaux défibrillateurs cardiaques et de sensibiliser la population à leur utilisation dans 239 collectivités territoriales.

Elle entend également continuer à soutenir des opérations comme « Tous les Jeunes Ont du Cœur », en partenariat avec l’association AJILA et la Mairie de Paris, qui a permis en 2017 de sensibiliser 4 400 élèves de CM2 aux gestes de premiers secours face à un arrêt cardiaque ainsi qu’à l’utilisation d’un défibrillateur. Une nouvelle opération devrait permettre de former 5000 petits parisiens aux gestes qui sauvent en mai/juin 2018 au Grand Palais.

En 2018, en partenariat avec l’Association Française des Premiers Secours de Paris, la Fondation envisage d’apposer un QR Code sur les défibrillateurs cardiaques déjà installés. Il permettrait à la personne qui le flashe de visualiser des tutoriels expliquant la conduite à tenir en fonction du DAE qu’elle utilise.